628 972 visites 10 visiteurs

DNA: L'interview de Claude SPRENG N3, par Laurent HICKEL

2 mars 2018 - 08:12

Claude Spreng, une passion intacte. PHOTO DNA – Michel FRISON

 

National 3 - Claude Spreng (Haguenau) - Football  

 

 

« Entraîner, un plaisir »

 

Le FR Haguenau est à la croisée des chemins. Lors des prochaines rencontres, le club dirigé par Lucas Catalano et Claude Spreng saura s’il peut continuer à espérer quelque chose, ou s’il faudra se contenter de se mettre à l’abri par rapport au maintien.

 

Claude Spreng, qui est arrivé sur le banc haguenovien en dernière minute après la défection de Philippe Knobloch, dresse le bilan à mi-parcours avant de se projeter sur la suite, sur une fin de saison où l’objectif principal sera de s’assurer du maintien en National 3.

– Après avoir aligné une série d’invincibilité de sept rencontres en championnat, le FRH s’est lourdement incliné à Épernay (4-1). Comment expliquez-vous cette défaite ?

– Elle n’est pas plus traumatisante que ça. On la qualifie de lourde au vu du score, mais elle est plus irritante que dramatique. On peut passer au travers d’un match, ça fait partie d’une saison, même si, sur un terrain injouable, on prend quatre buts dont un offert par l’arbitre et les trois autres offerts par nous-mêmes.

Elle s’explique aussi parce qu’on est collectivement passé complètement à côté de notre match.

– D’un point de vue comptable cette défaite est particulièrement dommageable…

– On avait un joker, on l’a brûlé sur ce match. L’idéal aurait été de gagner là-bas, d’autant que tous les autres qui sont dans le haut du tableau ont pris des points. Du coup, le match contre le FC Mulhouse devient très important alors qu’en cas de victoire à Épernay, on aurait pu le gérer différemment.

« Pour l’instant, l’objectif est de se mettre à l’abri »

– Quel souvenir gardez-vous du match aller à Mulhouse (0-0)  ?

– Après le match qu’on avait réalisé chez eux, le nul était presque une déception. On les avait dominés dans tous les compartiments de jeu, surtout lors de la dernière demi-heure. C’était frustrant parce qu’on méritait largement la victoire.

– Dans quel état d’esprit abordez-vous ce match retour ?

– Ce match, je l’intègre dans le mois de mars qui sera hyper important. Après Mulhouse, on jouera le Racing qui est en mauvaise posture. Puis les matches vont s’enchaîner. On pourra faire le point fin mars pour savoir quelles peuvent être nos ambitions pour cette fin de saison. À ce moment-là, nous serons fixés.

– Le FRH peut-il encore espérer jouer quelque chose dans le haut du tableau ou devra-t-il se contenter d’éviter les cinq voire six dernières places synonymes de relégatioN ?

– J’avoue très sincèrement que c’est un sujet sur lequel aucun joueur n’a envie de parler. Ils sont focalisés sur le rendez-vous de samedi, point barre. Avec Lucas (Catalano, ndlr) , on sait que les rencontres doivent être prises comme des cycles. En tant qu’entraîneur, on est obligé de se projeter un peu plus.

Pour l’instant, l’objectif est de se mettre à l’abri. Après, on jouera à fond le coup si on peut être devant. Certains adversaires commencent à nous qualifier de favoris au vu du nombre de matches en retard. Mais un match en retard, ce n’est pas un match gagné.

– Serez-vous avec votre adjoint Lucas Catalano encore au FRH la saison prochaine ?

– Cette question n’est pas encore sur la table, mais on fera prochainement un premier bilan avec le président. Ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Il faut toujours réfléchir en deux étapes. La première est de savoir si le club a envie de te conserver, la deuxième est de savoir si tu as envie de rester dans les mêmes conditions.

– Comment Claude Spreng rêve-t-il la suite de sa carrière ?

– Dans ma position, entraîner est un plaisir. Quand tu débutes, tu es obligé de faire tes preuves et d’avoir des résultats pour montrer que tu es capable.

Après, quand tu as mon âge, tu regardes ça avec beaucoup plus de détachement. Si j’éprouve toujours autant de motivation, c’est aussi grâce à mon association avec Lucas Catalano. La notion de plaisir et l’adrénaline de la compétition sont déterminantes dans l’exercice de ma passion…

 

 

Dernières Nouvelles d'Alsace 2 mars 2018 par Laurent HICKEL

https://c.dna.fr/sports/2018/03/02/entrainer-un-plaisir

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 USCL 24 13 7 3 3 0 17 7 0 10
2 LOSC 23 13 6 7 0 0 21 8 2 13
3 CROIX FOOTBALL IC 23 13 7 2 4 0 22 19 0 3
4 STE GENEVIEVE SP 22 13 6 4 3 0 17 14 0 3
5 BELFORT ASM FC 22 13 6 4 3 0 15 13 0 2
6 SCHILTIGHEIM SC 21 13 5 6 2 0 17 12 0 5
7 EPINAL SA 19 13 5 4 4 0 13 12 0 1
8 FLEURY 91 FC 17 13 4 5 4 0 22 25 0 -3
9 CS SEDAN ARDENNES 17 12 4 5 3 0 15 13 0 2
10 STADE DE REIMS 17 13 5 2 6 0 13 13 0 0
11 HAGUENAU FCSR 14 13 3 5 5 0 15 15 0 0
12 FEIGNIES/AULNOYE EFC 14 13 3 5 5 0 14 16 0 -2
13 ST MAUR LUSITANOS 12 13 2 6 5 0 21 25 0 -4
14 ARRAS FA 9 13 1 6 6 0 13 24 0 -11
15 BOBIGNY AF 9 12 2 3 7 0 11 22 0 -11
16 LENS RC 8 13 1 5 7 0 14 22 0 -8