479 097 visites 5 visiteurs

Article DNA par Laurent HICKEL: Fin de série, pour les U19DH

5 février 2018 - 08:41

Selim Okumus (au centre) vient de marquer, faisant la joie de Joan Duminger (à gauche) et de Lenny Stoltz (à droite). Mais Bourg-en-Bresse se montrera impitoyable. PHOTO DNA – FRANCK KOBI

 

Coupe Gambardella - 32es de finale :

FR Haguenau – Bourg-en-Bresse (1-4)  

 

Fin de série

 

Les jeunes pousses du FR Haguenau quittent la Coupe Gambardella au terme d’une rencontre qui laissera un goût amer et un réel sentiment d’inachevé.

« On n’a pas joué comme on sait le faire et on n’a pas donné ce qu’il fallait donner pour pouvoir gagner, dira Selim Okumus après la rencontre. Nous étions peut-être un peu trop contents d’être en 32e de finale et peut-être pas prêts mentalement. »

Il est vrai que la mécanique bien huilée d’une génération – cette équipe était invaincue depuis 58 rencontres – s’est grippée dès l’entame d’un match qui va rapidement virer au cauchemar.

Quand le physique prime, Haguenau n’est pas de taille

Pourtant, lorsque Selim Okumus trouve Lenny Stoltz dans la surface pour une belle frappe détournée par Nestor, on se dit que l’affaire est bien emmanchée (6e ).

Mais les visiteurs vont se montrer bigrement réalistes en trouvant le chemin des filets sur leur première incursion. Diame trouve le poteau d’une bonne frappe, mais le ballon revient sur Faillon qui n’a plus qu’à le pousser au fond (0-1, 20e ).

L’heure n’est pas encore grave, et elle l’est d’autant moins que les hommes de Richard Mazerand vont répondre du tac au tac. Andrusyzyz se fait contrer dans la surface par Okumus qui était allé au pressing.

L’attaquant haguenovien parvient à emmener le ballon et à l’envoyer dans la lucarne d’une frappe puissante qui ne laisse aucune chance à Nestor (1-1, 14e ).

Autant dire qu’on respire mieux dans la tribune du Parc des Sports, mais ça ne va pas durer.

Pendant que la neige tombe à gros flocons, la bataille fait rage au milieu d’un terrain en souffrance. Et quand la bataille fait rage, c’est le physique qui prime et, à ce petit jeu-là, Haguenau n’est pas de taille.

S’extirpant de la mêlée, Lucas Marchal trouve quand même un espace pour décaler Joan Duminger, mais ce dernier tombe sur un excellent Nestor qui montre pourquoi il joue régulièrement avec la réserve burgienne en National 3 (23e ).

Sur l’action qui suit, un corner botté par Massucco permet à Andrusyzyn de s’imposer dans les airs pour mettre, d’un coup de tête rageur, son équipe sur la voie royale (1-2, 24e ).

À peine le temps de s’en remettre que le troisième but vient plomber définitivement l’ambiance. Diame lance Akkaya sur l’aile droite, ce dernier résiste au retour de Dias et trouve Faillon esseulé au deuxième poteau pour le troisième but (1-3, 30e ).

À partir de là, les joueurs de l’Ain évoluent en pleine confiance. Ils prennent leurs aises et se créent des opportunités par Faillon (36e ), Diame (45e ) et Andrusyzyn (45e +1), contre une seule pour Haguenau par Nicolas Hintenoch (40e ).

« On est passé à côté de la première période, dira Loïc Krieger après le match. On avait dit qu’on allait aller à la “guerre”, mais c’était loin d’être le cas. On s’était peut-être vu trop beaux, trop vite. On avait vu qu’ils étaient 4e en DH, on a peut-être oublié le statut pro, on a peut-être oublié les fondamentaux qui avaient fait notre réussite. »

Ces fondamentaux, cette envie, les Haguenoviens vont pourtant les retrouver en deuxième période, où ils prennent la direction des opérations.

Dès le retour des vestiaires, Hintenoch (47e ), puis Okumus (52e ) se font sèchement reprendre dans la surface, mais l’arbitre, à chaque fois bien placé, ne bronche pas.

La plus belle opportunité de relancer l’affaire sera pour Raphaël Maes. Il s’échappe après une dérivation de Nicolas Hintenoch, mais là encore le solide Nestor gagne le duel (73e ).

Les visiteurs auront quelques opportunités en contre, Guerin mettant un point final en reprenant un service en retrait de El Asri (1-4, 89e ).

« J'espère que mes jeunes ont appris quelque chose aujourd’hui »

« On a été surpris physiquement, ils étaient au-dessus sur ce point, résume Richard Mazerand à la fin. Ils ont aussi su faire preuve de réalisme contrairement à nous. Cette génération 2000 pourra retenter sa chance l’année prochaine. J’espère que mes jeunes ont appris quelque chose aujourd’hui. Le football de haut niveau, ce n’est pas seulement la technique, c’est aussi le physique. Il faut gagner les duels. En face, ils voulaient un peu plus la victoire… »

 

Dernières Nouvelles d'Alsace du 5 février 2018, par LAURENT HICKEL, photo de Franck KOBI

http://c.dna.fr/sports/2018/02/05/fin-de-serie

Commentaires

Pl Équipe Pts Jo G N P F Bp Bc Dif
1 HAGUENAU FCSR 60 30 18 6 6 0 56 29 0 27
2 BIESHEIM ASC 51 30 14 9 7 0 46 35 0 11
3 TROYES ESTAC 50 30 15 6 9 0 51 31 1 20
4 STRASBOURG RCSA 50 30 15 6 9 0 46 33 1 13
5 AMNEVILLE C S O 47 30 13 8 9 0 46 34 0 12
6 MULHOUSE FC 46 30 13 7 10 0 39 32 0 7
7 SARRE UNION US 45 30 13 6 11 0 53 43 0 10
8 EPERNAY RC 45 30 13 6 11 0 42 36 0 6
9 SARREGUEMINES FC 45 30 13 6 11 0 50 40 0 10
10 NANCY ASNL 44 30 13 5 12 0 51 48 0 3
11 METZ FC 40 30 10 10 10 0 40 36 0 4
12 LUNEVILLE FC 39 30 12 4 14 0 33 44 1 -11
13 PRIX LES MEZIERES AS 33 30 8 9 13 0 30 38 0 -8
14 FC TREMERY 27 30 7 7 16 0 37 61 1 -24
15 PAGNY S/MOSELLE AS 23 30 5 8 17 0 31 55 0 -24
16 ERSTEIN AS 16 30 4 5 21 0 23 79 1 -56