198 987 visites 27 visiteurs

DNA: Haguenau avec sérieux, par Jean-Christophe PASQUA

12 novembre 2017 - 10:57

Haguenau (en bleu) n’a pas tremblé pour écarter une belle équipe d’Ittenheim. Wacim Tine (à droite) a marqué le second but haguenovien. Photo DNA – cédric joubert

 

Coupe de France - 7e tour : Ittenheim – Haguenau (0-2)

 

Haguenau avec sérieux

 

Voilà, pour l’US Ittenheim, la parenthèse Coupe de France s’est refermée hier soir face à une équipe d’Haguenau logiquement un ton au-dessus.

Il faut parfois lire les poètes comme Paul Valéry. « Celui même qui veut écrire son rêve se doit d’être infiniment éveillé. »

Quand il a écrit ces lignes au début du dernier siècle, il ne pensait pas nécessairement au football, encore que sa chère ville de Sète fut une des pionnières en la matière.

« Ils ont mouillé le maillot, l’ont honoré »

Et du côté d’Ittenheim, on n’a pas forcément lu ces vers, mais les joueurs de Bruce Wojciechowski ont rendu fier leur entraîneur. « Ils ont mouillé le maillot, l’ont honoré, dira-t-il sitôt le match achevé. Dans cent ans, quand on sera dans le trou, on se rappellera que nous avions été les premiers à parvenir aussi loin. »

Et on doit reconnaître que les joueurs de R3 ont disputé crânement leur chance, plus poussés par un public participatif que par un vent frais, sous une pluie chatouilleuse.

Ils ont été debout face à une équipe plus grande de trois divisions, allant de l’avant avec allant. Et, sans un Ebede des grands soirs, la tête de Palatino aurait pu connaître une fin de parcours plus heureuse sur le corner de Forrer (9e ).

En face, on sera d’abord seulement plus efficace. Si Matthieu Grosskost (excellent) avait saisi, de ses mains, sans problème majeur le ballon sur ces tirs mous de Bur (4e ), puis de Joey Bey (6e ), il ne pourra rien quelques tours de trotteuse plus loin.

Hayef, intelligemment décalé par Bur, croisera parfaitement sa frappe (0-1, 24e ). Le même Hayef, servi ensuite par Tine, enlèvera bien trop son tir (42e ). Pour se mettre définitivement à l’abri, les joueurs de Claude Spreng appuieront un tantinet sur l’accélérateur. Joey Bey à la passe, Tine à la conclusion (qui évite la sortie du gardien) et le FRH mène 0-2. Les deux équipes étaient à peine revenues des vestiaires (48e ).

La suite sera joueuse, l’inépuisable Irlinger tentant sa chance sans réussite (67e ), le rentrant Fritsch n’étant pas plus heureux ou adroit (85e , 86e ).

En face, les Haguenoviens tomberont sur un gardien en pleine forme, comme sur cette frappe de Bur (58e ), ce face-à-face perdu de Tine (70e ) ou cette reprise à bout portant de Weissbeck dans le temps additionnel.

« Le mérite de mes joueurs aura été d’effacer une partie de la différence de divisions », soufflera Bruce Wojciechowski, pendant que Claude Spreng, le locataire du banc de touche adverse, se satisfait de son samedi soir.

« Nous sommes tombés sur une vaillante équipe d’Ittenheim que je félicite pour son parcours, dira-t-il. Avec un peu plus d’adresse en fin de match, on aurait pu creuser l’écart. Mais l’essentiel est fait. »

Ce sont bien les représentants du FR Haguenau qui feront le détour par l’hippodrome de Vincennes mardi soir, pour connaître leur prochain adversaire. Et pour y trouver le droit de rêver…

Dernières Nouvelles d'Alsace 12/11/2017 par Jean-Christophe PASQUA 

Article original en cliquant sur lien qui suit:

http://c.dna.fr/sports/2017/11/12/haguenau-avec-serieux

Commentaires